• La persécution des ahmadis au Pakistan - sermon du 07-10-2010

    Télecharger la version mp3 du sermon

    La persécution des ahmadis au Pakistan

    par Hadrat Mirza Masroor Ahmad

    Sa Sainteté le Calife a prononcé son sermon du vendredi 7 octobre 2011 à Hambourg, en Allemagne.

    L’opposition contre la communauté musulmane Ahmadiyya et la persécution subie par les ahmadis ne sont pas des phénomènes nouveaux. Cette hostilité a débuté dès que Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) s’est proclamé être le Messie Promis et Imam Al-Mahdi. Ceux qui naguère se disaient ses amis et qui le considéraient comme le seul défenseur de l’Islam se sont transformés par la suite en ses farouches adversaires. Dans leur inimitié contre le Messie Promis (a.s) ils ont même soutenu ceux qui ont vilipendé le Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Et ils se sont ligués avec ces derniers pour intenter un faux procès de meurtre contre Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s).

    Nombre de compagnons du Messie Promis (a.s) ont subi maintes avanies : ils ont été dépouillés de leurs biens et ont été séparés de leurs épouses et de leurs enfants. Alors qu’il était toujours vivant le Messie Promis (a.s) a reçu la douloureuse nouvelle que deux de ses fidèles sont tombés en martyrs à Kaboul. L’un d’entre eux, Hadrat Sahibzada Abdul Latif Shaheed (r.a), était le chef de la région de Khost et avait une suite de plusieurs milliers de disciples. Il jouissait de surcroît d’une grande considération dans la cour de l’Emir de l’Afghanistan.

    Dans son ouvrage « Tadhkiratush Shahadatain » le Messie Promis (a.s) a évoqué la nature angélique, les qualités nobles, la foi extraordinaire et la Taqwa de cet illustre compagnon. Et il conseille aux membres de sa communauté de prier afin qu’ils possèdent une foi de la même envergure que celle du martyr. Il a aussi déclaré que tant que la vie de l’homme sera un amalgame du divin et de ce monde temporel il

    ne sera pas considéré comme un véritable croyant au ciel.

    L’histoire des prophètes raconte que ces derniers et leurs fidèles ont été âprement persécutés. Même le Saint Prophète Muhammad (s.a.w), pour qui Dieu a créé les cieux et la terre n’a pas été épargné. Ses compagnons ont sacrifié leurs biens et leurs enfants et des centaines d’entre eux ont payé de leur vie. La vie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) et celles de ses compagnons sont là pour nous servir de modèle. Ces épreuves augurent la victoire et elles mènent vers le progrès et renforcent les liens entre le croyant et Dieu.

    Les compagnons du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) n’ont pas hésité à sacrifier leurs vies, leurs biens et leur temps pour la victoire de l’Islam. Mais ces seules épreuves n’ont pas été la cause de la victoire de l’Islam. Ces compagnons avaient une relation sincère avec Dieu. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) lui-même consacrait la majeure partie de ses nuits à supplier Dieu. Et il s’était complètement immolé en Dieu et avait tout sacrifier pour Sa cause. Mais il serait faux de penser que cette victoire de l’Islam n’aura duré que 25 ans ou qu’elle était limitée aux premiers siècles de l’Islam. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) portera le titre de Sceau des Prophètes jusqu’à la fin des temps et cette victoire durera elle aussi jusqu’à la fin des temps. Certes il y a eu une période d’obscurantisme mais elle a été suivie par l’avènement du Messie Promis (a.s), celui qui allait augurer cette deuxième période de gloire.

    Les compagnons du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) et leurs successeurs plaçaient leur confiance en Dieu et n’accordaient pas d’importance à leurs efforts. Ils embellissaient leurs nuits de leurs supplications. Au cours de cette deuxième période de gloire le Jihad par les armes n’a pas lieu d’être, d’où l’importance de la prière. Le Messie Promis (a.s)a armé sa djama’at avec des arguments et des preuves et nous sommes à l’époque du Jihad intellectuel. Il a prouvé la prééminence de l’Islam et du Saint Coran. Mais ces preuves et ces arguments ne seront d’aucune utilité si l’on ne jouit pas de la grâce de Dieu. Cela requiert des efforts de la part du croyant qui va devoir aussi implorer ardemment Son Seigneur.

    La Communauté Ahmadiyya est en train de présenter au monde le beau visage du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) ainsi que son [noble] caractère. Par ce faire elle répond aux pourfendeurs du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) tout en leur dévoilant leur vrai visage.

    Le Pape Bénoît XVI avait sévèrement réprouvé l’Islam lors de son séjour en Allemagne il y a quelques années de cela. Et le Calife avait demandé à la djama’at allemande de répondre à ces critiques en publiant un ouvrage. Aucune autre communauté musulmane n’a relevé ce défi et n’a présenté la moindre réponse à ces attaques. Que ce soit aux Etats-Unis, aux Pays-Bas ou au Danemark la communauté Ahmadiyya a toujours été la première à défendre l’Islam et l'honneur du Saint Prophète Muhammad (s.a.w).

    La communauté islamique Ahmadiyya a des ennemis parmi ceux qui se musulmans et qui au nom de la protection de l’honneur du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) accablent d’injures grossières le Messie Promis (a.s) tout en persécutant les ahmadis au Pakistan. Le Messie Promis (a.s) avait évoqué dans l’ouvrage cité plus haut la peur des mollahs que ressentait l’Emir de Kaboul. C’était ces soi-disant protecteurs de la foi qui l’ont incité à faire lapider Sahibzada Abdul Latif Shahid. Aujourd’hui la situation au Pakistan est la même. L’État et la masse sont des marionnettes entre les mains de ces infâmes mollahs.

    Les ahmadis du Pakistan ont informé le Calife que [la mort] fait maintenant partie de leur quotidien et qu’ils ne s’en soucient guère. Ce qui les tourmente le plus ce sont les obscénités que profèrent les mollahs contre le Messie Promis (a.s). Les responsables de l’État ne bougent pas le petit doigt et se disent impuissants. Face à cette situation les ahmadis du Pakistan sont en train d’écrire de nouvelles pages dans l’histoire de la patience et la persévérance. Et le seul moyen pour faire fructifier ces qualités c’est de se prosterner davantage devant Dieu, de créer en soi ce désarroi afin de secouer le trône de Dieu.

     

    hadrat-khalifatul-massih-al-khamis

                                                                             Hadrat  Mirza    Masroor  Ahmad
                                                                                          Cinquiéme  Calife
                                                                                   de La Jama'at Ahmadiyya

    L’hostilité des ennemis de la communauté Ahmadiyya est en train de prendre de l’ampleur. Et nous devons, avec la même ardeur, prier davantage. S’adressant aux ahmadis du Pakistan Sa Sainteté le Calife leur demande de jeûner une fois par semaine afin d’attirer la grâce divine. Il demande aussi aux expatriés ahmadis d’origine pakistanaise de prier pour leurs frères. Et les ahmadis d’origine non pakistanaise doivent aussi prier en faveur de leurs frères du Pakistan, car ce sont ces derniers qui leur ont transmis le message de l’Ahmadiyya. Ces efforts entraîneront la fin des oppresseurs et feront régner la paix dans le monde, car Dieu exauce certainement la prière de celui qui est en détresse comme nous l’explique le Messie Promis (a.s). Il affirme :

    « Dieu est Indépendant. Il ne se soucie pas [des supplications] tant qu’on ne L’implore pas constamment tout en étant animé d’une intense sensation de détresse. Grand sera votre désarroi si votre épouse ou votre enfant tombe malade ou si on vous intente un procès. La prière est un exercice inefficace et futile si elle n’est pas accompagnée d’émoi sincère et de détresse. Le désarroi est une condition nécessaire à son exaucement, c’est ce qu’affirme le verset suivant :

    أَمَّنْ يُجِيبُ الْمُضْطَرَّ إِذَا دَعَاهُ وَيَكْشِفُ السُّوءَ

    « …ou, Qui répond à l’appel de celui qui est en détresse lorsqu’il L’invoque, et qui enlève le mal… » (Le Saint Coran, chapitre 27, verset 63) (Malfuzat, édition de Londres, volume 10, page 137)

    Il y a certainement au Pakistan des ahmadis qui sont en train d’exprimer cette grande détresse, mais leur nombre doit augmenter. L’arme la plus efficace pour se libérer de cette oppression est la prière.

    Sa Sainteté le Calife occupait autrefois le poste de Nazir-e-‘Ala au Pakistan. Une fois, au cours de cette période, après avoir prié en faveur des ahmadis il a entendu, dans un rêve, une voix qui lui disait que si 100 % des ahmadis du Pakistan supplient Dieu en toute sincérité leur situation changera après quelques nuits de prières. C’est dans cette optique que Sa Sainteté ne cesse d’exhorter les ahmadis à faire leur analyse de conscience, à se réformer et à établir un lien sincère avec leur Créateur depuis le début [de son califat].

    En dépit d’une situation insoutenable pour la djama’at Ahmadiyya au Pakistan, celle-ci est en train de progresser quotidiennement. Les complots de l’ennemi ne cessent de prendre de l’ampleur mais leurs tentatives sont vouées à l’échec. Face à ces épreuves les ahmadis doivent faire preuve d’une plus grande ardeur. Les jeunes et les vieux, les hommes et les femmes doivent mettre de côté leurs penchants égoïstes et se prosterner en toute sincérité devant Dieu afin que ces oppresseurs et leurs oppressions disparaissent.

    Le décret de Dieu entrera certainement en application ; mais celle-ci dépendra des actions et des prières du croyant. Des fois c’est toute une génération qui doit attendre son accomplissement. Les ahmadis doivent apporter en leurs personnes des changements radicaux afin que Dieu leur accorde Sa grâce.

    Il ne faut jamais se lasser de prier et croire que Dieu n’exauce pas les prières. En dépit des complots des ennemis, la communauté est en train de progresser de par le monde. Tout cela n’est que grâce divine et c’est le résultat de nos efforts et de nos prières insignifiants. Dieu est le Maître et notre tâche à nous est de L’implorer tout en respectant les règles stipulées pour l’exaucement des prières.

    De surcroît Dieu n’est pas obligé d’exaucer à la lettre la prière du suppliant. Il peut exprimer Son amour d’une autre manière et chaque prière est acceptée après un laps de temps défini. L’homme doit aussi réfléchir à propos de son état. Est-il en train de s’acquitter de son devoir envers Dieu, est-il en train de L’implorer ? Après cette analyse le croyant constatera que dans la plupart des cas c’est lui le coupable.

    Les croyants doivent toujours faire preuve de respect face à Dieu et Le considérer comme le Maître de tout pouvoir, Celui qui peut les rétribuer ici-bas et dans l’au-delà. Selon le Messie Promis (a.s) la sourate Al-Fatiha enseigne à l’homme les étiquettes de la prière. Dans cette sourate il exprime tout d’abord sa certitude dans les attributs de Dieu, il considère Celui-ci comme étant présent devant lui avant de L’implorer pour qu’il le guide sur le droit chemin.

    L’inimitié de l’ennemi a atteint son comble et les ahmadis doivent chercher refuge en leur Seigneur. À l’époque du deuxième Calife l’ennemi avait déclaré qu’il allait détruire Qadian brique par brique. Après cela un dirigeant pakistanais disait qu’il voulait réduire la communauté Ahmadiyya à la mendicité ; un autre a déclaré que celle-ci est un cancer qu’il faut extirper. Mais quel en a été le résultat ? La communauté Ahmadiyya ne cesse de progresser partout dans le monde et elle est maintenant établie dans 200 pays. De ce fait, les seuls soucis des ahmadis doivent être : sont-ils en train de supplier Dieu, sont-ils en train de se prosterner en toute humilité devant Lui ? En entendant ces injures proférées contre le Messie Promis (a.s) il ne suffit pas de ressentir cette détresse ou de l’exprimer. Il faut prier pour que le décret de Dieu s’accomplisse au plus vite et que celui-ci ordonne à Ses anges de venir en aide aux ahmadis opprimés et d’anéantir leurs ennemis.

    Au Pakistan l’État est en train de priver les ahmadis de tous leurs droits en imposant une loi infâme et les soi-disant protecteurs de la foi sont en train de les persécutés au nom de l’Islam. La seule solution pour les ahmadis c’est de se tourner vers leur Seigneur, d’implorer Sa grâce pour qu’Il exauce leurs supplications. Ils doivent aussi prier pour que Dieu libère les musulmans du joug des soi-disant oulémas pour qu’ils aient la possibilité d’embrasser l’Ahmadiyya, afin de faire partie de la meilleure des Oummah.

    À la fin de son sermon Sa Sainteté le Calife a annoncé le décès de M. Dilawar Hussain, qui a été assassiné le 1er octobre 2011 par des inconnus qui ont fait irruption dans sa salle de classe alors qu’il enseignait. Il a été touché au bras et à la poitrine et il est décédé lors de son transfert à l’hôpital. Le martyr, sa femme et ses enfants avaient embrassé l’Ahmadiyya le 29 septembre 2010. Il était d’une bravoure exemplaire et avant sa conversion il avait étudié les différentes obédiences de l’Islam afin de chercher la vérité et s’était déjà détourné des pratiques pernicieuses encouragées par les mollahs à l’instar de l’usage des talismans. Il était parti à plusieurs reprises à Rabwah afin de rencontrer les ahmadis pour apprendre davantage à propos de l’Ahmadiyya. Après sa conversion il y a eu un grand changement spirituel en sa personne et il a été boycotté par ses proches. Il avait engagé plusieurs débats avec les mollahs, qui désarçonnés par ses arguments, avait appelé à son meurtre. Le martyr a laissé derrière lui son épouse et ses enfants âgés de 17, 15, 9 et 5 ans respectivement. Qu’Allah exalte son statut qu’Il accorde patience et persévérance à la famille endeuillée.

    Sa Sainteté ensuite évoquée le décès de M. Abdul Jabbar Saheb, âgé de 67 ans et qui était un ancien employé de l’hôpital Fadl Umar de Rabwah. Le défunt a eu l’occasion de servir le troisième Calife et plusieurs autres illustres personnalités de la communauté. Sa Sainteté le Calife aussi dirigé la prière funéraire de M. Nasir Ahmad Zaffar, qui était un grand travailleur social et qui avait de très bonnes relations dans sa région. Qu’Allah exalte les rangs des défunts et qu’Il accorde patience et persévérance aux membres des familles endeuillées.


                                                                                       
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :